يد واحده ما تصفق

Yedd ouahda ma tsafek
Une main toute seule ne peut pas applaudir

vendredi 7 mars 2008

La colonisation dans le cinéma Français

Pendant la période où l'Algérie était une colonie française, environ 134 films ont été tournés en Algérie. L'Algérie attire. Non seulement par son vaste désert où émergent de rares oasis - qui sont plus des postes militaires que de paradis au milieu du sable - mais aussi à cause de la capitale du futur État algérien : Alger. La Casbah y est pour beaucoup. La 'forteresse' ottomane, classée depuis décembre 1992 patrimoine mondial par l'UNESCO (et qui est à l'origine du célèbre surnom de la ville, Alger la Blanche) offre un décor idéal pour les réalisateurs. Son dédale de petites ruelles en pentes raides et en escaliers tortueux est parfaitement adapté à des films d'action, de gangster (très à la mode à l'époque) et à des films noirs, visant à montrer le côté 'obscur' du colonialisme



Medhi M; Medhi C. ; Saber et Aghiles

Lire la suite....

1 commentaire:

S.Carrier . a dit…

Bien, intéressant, même si on passe sans transition des années 1960 aux années 2000. Manquent les dates des films et des images.

L’action de l’OAS ne fait pas partie de la pacification.

Un travail qui a eu beaucoup de mal à prendre forme. Cela reste impersonnel même si le contenu est intéressant.
Dommage qu’on n'ait pas d’opinions personnelles ( au moins sur les films les plus récents) et quelques images.