يد واحده ما تصفق

Yedd ouahda ma tsafek
Une main toute seule ne peut pas applaudir

samedi 26 janvier 2008

Les Kabyles déportés en Nouvelle Calédonie


Introduction

Découverte en 1774 par le capitaine anglais Cook, la Nouvelle-Calédonie devient territoire français en 1853 et sera érigée en colonie autonome en 1862. Elle représente en 1871 la terred’exil pour les communards français soulevés contre le régime enplace mais aussi pour les insurgés de la révolte kabyle. Cette dernière à lieu dès 1871, peu après les événements de la commune de Paris. Les principales causes de ce soulèvement sont l’occupation du pays, l’arbitraire mais aussi la misère, la famine et la spoliation des terres par les colons.
Dirigée par Mohamed el Moqrani et s’étendant aux trois quarts du pays, l’insurrection s’achève par le procès au tribunal de Constantine des principaux chefs, dont le frère d’El Moqrani « Boumezregue ». La sentence est la déportation à destination de la Nouvelle-Calédonie. Des centaines d’insurgés sont alors exilés dans les bagnes du pays, où ils retrouvent les communards parisiens mais beaucoup périssent bien avant d’atteindre l’île.
Célia.A, Célia.C, Sara.C, Malik.H

2 commentaires:

S.Carrier . a dit…

Travail bien mené et très intéressant. Aspect pas du tout connu en France. Bonne illustration, nombreuses sources variées.
La conclusion sonne un peu bizarrement car redites

Anonyme a dit…

{{Sur ce sujet un excellent livre:}}

{{{{Kabyles du Pacifique}}}}

de Mehdi Lallaoui

Edit: Au nom de la Mémoire
BP 82 95873 Bezons Cedex