يد واحده ما تصفق

Yedd ouahda ma tsafek
Une main toute seule ne peut pas applaudir

samedi 5 avril 2008

Rencontre avec Wassila Tamzali



Wassyla Tamzali, auteure du roman « Une éducation Algérienne » paru aux éditions Gallimard en Septembre 2007, est l’invitée de Mme Carrier professeur d’Histoire, et des élèves des classes de 1S2 et 1S4. L’auteur, issue d'une célèbre famille de notables algériens, qui tiendra une place importante dans la guerre de libération, est née dans une grande ferme coloniale à Bougie. Sa jeunesse ne lui a laissé que des souvenirs de bonheur mais, un drame va tout changer : en 1957, son père est assassiné par une jeune recrue du FLN. Malgré cette perte, qui entrainera le départ de la famille à Alger et la nationalisation des propriétés familiales par le socialisme des années 70, la jeune femme s'enthousiasme pour la construction de « l'Algérie de l’an 1 », dont elle épouse toutes les utopies, avant de sombrer de désillusion en désillusion au fil des pages.
Wassyla Tamzali, a été avocate à Alger pendant dix ans. À partir de 1980, et pendant vingt ans, elle a dirigé le programme sur la condition des femmes de l'Unesco, en France. Retournée vivre à Alger, elle continue de mener de nombreux combats pour l'égalité des femmes, la laïcité, la démocratie ou encore le dialogue méditerranéen.


Propos recueillis par Chanez...

http://andre-bonet.skyrock.com/article_1577702020.html

http://www.elwatan.com/spip.php?page=article&id_article=90601

5 commentaires:

M.AUGRIS a dit…

Merci Chanez pour ce compte-rendu très intéressant.
Merci à Wassila Tamzali qui, en évoquant le passé et les désillusions qu'elle a connus, nous invite à ne pas vivre le présent en spectateurs attentistes.
Je trouve que son message est porteur d'espoir pour nos lycéens d'aujourd'hui des deux côtés de la Méditerranée.

Anonyme a dit…

wassila..... tu adores: liberté, égalité, fraternité....libre à toi....mais tu ne peux obliger les algériens à ce culte.... ton parcours ressemble au mien... issu d'un couple mixte.... mais moi j'ai su faire la part des choses et ma mère m'a donné une éducation vraiment algérienne.... elle haissiat la france et execrait le consulat..... ton probleme c'est que tu n'as jamais vraiment voulu comprendre qui nous sommes....tu voulais qu on soit à ton image...à l'image d'un monde illusoire, "un jour d'épaules nus..."( aragon)....

Isabelle a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…

Isabelle.

À Anonyme, libre à vous de haïr la France, mais reconnaissez que le FLN et les différents gouvernements de l'Algérie n'ont pas fait de ce pays, riche à l'origine, la nation de liberté et d'égalité revendiquée par les nationalistes de 1962.
Les exploitations agricoles sont en friche, les politiques s'enrichissent sur le dos du peuple, toujours aussi pauvre - et surtout sans espoir de s'élever socialement, contrairement à ce qui se passe en France. La liberté d'expression n'existe pas, ni la liberté de culte, l'image de la femme est de plus en plus rabaissée par les islamistes, et nombreux sont ceux qui vivent dans la peur des attentats du GIA.

[dernière partie du message supprimée car n'ayant pas sa place sur ce blog. E. Augris]

website seo blogger tech a dit…

Algerian sites useful in various areas